A l’occasion du dépôt officiel en Préfecture de sa liste pour les Sénatoriales, ce matin, jean-Noël Guérini a tenu à rencontrer la presse. Avant de se soumettre au traditionnel jeu des questions/réponses, il leur a tenu ces propos :

” Mesdames, Messieurs les journalistes,

Dans neuf jours exactement, 3062 grands électeurs désigneront les huit sénateurs qui représenteront les Bouches-du-Rhône au Palais du Luxembourg durant les six prochaines années. Huit sénateurs, six ans…

Ces chiffres résument rapidement deux modifications de cette élection, qui a été repoussée d’un an, en raison du calendrier électoral de l’année 2007. Il y aura, en raison des évolutions démographiques, un sénateur de plus dans notre département, et la durée du mandat a été réduite de trois ans.

Bien évidemment, je reviendrai dans quelques instants sur le contexte politique dans lequel se déroule ce scrutin. Mais avant toute chose, permettez-moi d’insister sur les véritables enjeux de l’élection.

Je tiens à rappeler que, selon les termes de la Constitution de 1958, elle assure la représentation des collectivités territoriales de la République. Mais il est aussi une assemblée où se discutent et se votent les lois de la République.

Au cours de mes dix premières années de mandature, j’ai mesuré l’importance de cette mission. Et je sais aussi que le Sénat est une tribune où bien des causes peuvent être défendues, tant dans les domaines de l’aménagement du territoire, que du développement économique et de la protection de l’environnement.

C’est en étant sur cette ligne que je conduis, pour l’élection du 21 septembre, une liste de rassemblement, composée à parité d’hommes et de femmes, maires, élus, attentifs aux préoccupations des habitants du département et soucieux de défendre notre identité et le développement harmonieux de notre territoire.

L’expérience, la sagesse, le dynamisme et l’innovation, ces hommes et ces femmes ont prouvé, ici, quelles étaient leur ligne de conduite. Il en ira de même à Paris pour mes colistiers que je suis heureux de vous présenter :
-Isabelle Pasquet,
-Roland Povinelli,
-Samia Ghali,
-Serge Andreoni
-Janine Ecochard
-Michel Amiel
-Magali Giovannangeli
et
Jean-Pierre Maggi et Florence Masse comme suppléants.

Notre souci, notre combat, notre engagement, ce sont les Bouches–du– Rhône et les 119 communes qui composent un département qui a connu de nombreux changements ces dernières années.

A nous de les accompagner intelligemment, tout en sachant rester à l’écoute de ceux et celles qui s’interrogent sur les effets de ces évolutions.

Notre engagement sur le terrain est le meilleur des gages que nous pouvons apporter aux électeurs et nous avons prouvé, depuis des années, que nous sommes véritablement à l’écoute des maires, des élus locaux et de l’ensemble de la population.

Je tiens donc à dire clairement que cette élection n’est pas un troisième round des municipales et des cantonales. Et la campagne que nous menons, d’ailleurs, ne se place pas sur ce terrain. Read More →

Chers amis,

Ce matin Jean-Noël Guérini a visité le Centre Gérontologique Montolivet dans le douzième arrondissement de Marseille. Accompagné par le Professeur MAGALON, chef de service Chirurgie Réparatrice et Grands Brûlés Hopital Conception, du Dr Brigitte PIETRI, PH Médecin du SAMU, du Dr LANKAR, Médecin Généraliste et des représentants des internes et des étudiants en médecine, Jean-Noël Guérini a pu entrer dans le détails de ses propositions concernant les personnes âgées et, plus avant, son projet concernant un meilleur accès à la santé pour tous en redonnant “une nouvelle impulsion et un nouvel élan à nos hôpitaux publics marseillais.”

Voici la teneur de ses propos, entre-coupés par ceux du Pr Magalon :

Introduction de Jean-Noël Guérini
“Je vous remercie de votre présence aujourd’hui. J’ai en effet souhaité vous entretenir d’une question essentielle et primordiale pour nos concitoyens celle de la santé. Read More →

Bonjour à tous. Je suis très heureux de vous retrouver en ligne pour la dernière fois avant le premier tour des élections municipales de Marseille. C’est donc un moment intense et heureux pour moi. Comme les fois dernières, je vais tacher d’être le plus précis et le plus complet possible quant à mes réponses.

Sur le Prado 2 pensez vous possible l’installation d’une vrai piste cyclable, dégageant des espaces pour les poussettes et les handicapés, rendant des trottoirs au passants ? (delacroix)
Cher Delacroix, de vraies pistes cyclables… C’est tout l’enjeu ! Marseille n’a pour l’heure aucune piste cyclable réelle. Les kilométrages présentés par la majorité UMP sortante se concentrent sur la Gineste. Ce n’est donc pas à la hauteur de la deuxième ville de France et des amoureux du vélo. A part la plus petite piste cyclable du monde bientôt publiée dans le Livre Guiness des records, rien n’a été fait ou presque. Dans l’offre des transports de mon projet, c’est une vision globale et cohérente qui sera mise en place. Bien entendu, le vélo y aura toute sa place, loin des traits de pinceau sur le macadam qui servent de prétexte mais sont dangereux pour les utilisateurs. C’est donc un projet global, sérieux et à long terme que je vous propose. Read More →

Voici l’allocution de Jean-Noël Guérini tenue lors de la rencontre avec les « Femmes dans la ville », vendredi 29 février à 19h00.

” Pour une fois, je ne commencerai pas mon discours avec une formule usée à force d’être répété… « Mesdames, messieurs »
Bien qu’il y ait quelques hommes dans la salle, je me contente de dire :
Mesdames,
Mes chères amies,

Je vous remercie d’être venues si nombreuses et je tiens avant tout chose à saluer Djamila FADHLA, trésorière de la section CFDT de Carrefour- Grand littoral, chef de file des caissières qui ont mené un juste combat pour leur pouvoir d’achat. Read More →